C1 – Introduction

Syénten – Cahier N°1
Interrogations suspendues
Enjamber la philosophie, épouser la sagesse

Dans la recherche d’un bien-être qui ne soit plus à la merci des situations, il arrive un moment où il devient nécessaire de dépasser nos opinions philosophiques. L’impasse devant laquelle nous nous trouvons nous oblige à nous engager dans une intériorité directe, par delà les mécanismes conceptuels.Ce cahier de réflexions s’adresse aux personnes en quête de bien-être dans la vie de tous les jours, ainsi qu’à celles qui souhaitent une transformation plus profonde, par la compréhension et la connaissance, capable de conduire à une vie libre d’illusions. Il convient également à celles que la dépendance ou l’agitation intellectuelles empêche de s’engager directement dans la fluidité lumineuse de la méditation.Le travail sur nos opinions et nos croyances, indispensable dans une voie de sagesse, s’avère également précieux lorsque les éléments extérieurs qui participent à leur fabrication incluent bon nombre de manipulations et de mensonges.

Pour rester libre, il est nécessaire d’être vigilant et de prendre du recul par rapport aux diverses propagandes. La manipulation puise son efficacité dans une utilisation perverse des concepts, et une liberté par rapport à leur emprise est un atout pour conserver une indépendance d’esprit. Puisse ce cahier apporter une aide même modeste pour passer du mode « croyance » au mode « discernement » et permettre ainsi de devenir davantage ce que nous sommes plutôt que de nous soumettre à ce que l’on nous contraint d’être. Il permet à chacun de trouver un point de repère au-delà des tricotages intellectuels et de l’instillation de peurs. La méthode utilisée dans ce cahier consiste simplement à supprimer le venin des concepts.

Cependant, ce serait une erreur de penser que nous interrogeons ici la politique ou le social quand le véritable enjeu est l’intériorité, la vie du dedans, cet élan indicible nous poussant à dépasser les contingences artificielles qui nous happent de l’extérieur pour s’asseoir un moment sur un coussin de transparence, de lumière et de bienveillance. Le monde est ce qu’il est, c’est l’environnement d’aujourd’hui, un ensemble de contraintes qui, si elles sont traitées intérieurement avec en point de mire la sagesse, peuvent nous libérer de nos afflictions, illusions et souffrances. L’objectif est de pouvoir utiliser les concepts dans la vie quotidienne sans être contaminé par son venin ni devenir son esclave.

Au lieu de traiter uniquement le bien-être temporaire, ces pages proposent une préparation compatible avec les entraînements qui mènent au bien-être durable, et pour ce faire tirent profit de méthodes de transformation d’une école de sagesse très ancienne.

Ce cahier est un plaidoyer pour un dépassement de notre philosophie personnelle, de cette croyance qu’une connaissance profonde, universelle et transformatrice pourrait découler d’un jeu de concepts. Dans les sociétés modernes soumises à la logorrhée cacophonique des opinions, il manque souvent la prescience qu’il puisse exister quelque chose de plus profond, de plus signifiant et de plus fertile que des bavardages intellectuels pour se connaître et connaître sa relation au monde. Les opinions, même les plus futées, ne permettent pas d’atteindre la sagesse.

En déconstruisant les illusions, ce cahier essaie de placer le lecteur en ce moment privilégié où ses certitudes, en perdant un peu de leur solidité et de leur arrogance, laissent un champ libre pour aborder la perception beaucoup plus vaste dissimulée au-dessus des savoirs.

Plus que de l’intelligence, la lecture de ce texte demande une grande honnêteté vis-à-vis de soi-même. Les thèmes abordés sont le karma, l’illusion, les concepts, le moi, la réalité, l’auteur, la société, la liberté, le temps, l’espace, les pensées, la raison, les afflictions, le corps, les phénomènes extérieurs, l’instant… Les chapitres d’investigation analytique alternent avec des lectures paisibles (Moment naissant au bord du large) qui permettent d’atteindre un état spacieux de calme, de clarté et de lumière, c’est-à-dire de placer son esprit dans les conditions favorables à un travail plus profond et libérateur.